5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 16:02

S-approprier-le-concept.jpgComme chaque année, CaddE-Réputation vous propose un petit retour sur l’année 2011 avec la sélection de quelques articles qui résument bien certains des enjeux liés aux pratiques de la gestion de la réputation en ligne. De quoi commencer l’année sur de bonnes bases !

 

 

 

 

 

 

Si les éditions précédentes des bilans (2009 et 2010) étaient très chargées en liens (plus de 90 à chaque fois), j’ai décidé cette année, au contraire, de réduire un peu la sélection. D’une part car j’ai réalisé un exercice similaire en milieu d’année, et d’autre part car aujourd’hui, sur le web, la sélection et la synthèse devient un exercice de plus en plus difficile.

 

 

Voici donc les articles qui résument certaines problématiques de 2011.


A savoir :


==> La nécessaire prise de recul sur ce sujet de l’e-réputation


==> La question de la mesure, illustrée notamment cette année par les débats sur Klout


==> La veille, indissociable de la gestion de la réputation en ligne


==> Le marché de l’e-réputation, qui se structure, se développe, se normalise


==> Trois livres, l’e-réputation devenant en 2011 un sujet « éditable »


 

Pas de recherche d’exhaustivité donc, mais bien une sélection que vous pourrez parcourir rapidement et qui apporte de réelles réflexions sur le sujet (tout du moins qui essaye ). Et comme tout blogueur qui se respecte, vous trouverez bien évidemment des articles publiés ici.

Bonne lecture !


 

Définitions, prise de recul, démystification


Si le terme « e-réputation » est devenu presque commun sur le web, et encore plus pour les organisations, ce n’est pas pour autant qu’il faille s’arrêter en si bon chemin. Et ne pas réfléchir à certains écueils déjà perceptibles.

 

==> L’e-réputation expliquée à ma mère : approche didactique et non-alarmiste intéressante.


==> La mauvaise e-réputation : une prise de recul toujours nécessaire sur l’identité numérique et la peur de voir sa réputation ternie… Et si nous étions volontairement un peu plus insouciants ?


==> 27 questions pour penser sa stratégie d'e-réputation : pour bien commencer, se poser les bonnes questions !


==>Pourquoi les avis négatifs ont-ils un impact positif sur les ventes et E-réputation de l’intérêt des avis négatifs et de la critique: contrairement à ce que l’on pourrait penser, les avis négatifs ne le sont pas autant qu’on le pense… A quand la fin de l’analyse uniquement sémantique ?


==> Comment définitivement pourrir la réputation de quelqu’un pour 5€ : cet article s’inscrit dans la prise de recul car il parait intéressant de souligner que, pour seulement 5€, on peut « pourrir » la réputation d’une personne… D’où la nécessité d’être actif pour éviter les détournements !


==> Mythes et légendes de l’e-réputation : tout est dans le titre !


==> E-réputation et idées reçues : 20 articles pour vos vacances : un résumé de milieu d’année avec une vingtaine de ressources sur cetet question de la démystification…


==> Médias Sociaux : la communication appartient-elle encore aux communicants ? : très bons questionnements sur la place du communicant et son rôle dans les échanges sur les médias dit sociaux.

 

 

Mesure : Klout, influence et autres indicateurs


Ah l’influence, la notoriété, la visibilité… Si 2011 n’a pas dérogé à la règle des concepts prêt à penser et vendeurs, cette année à cependant permis des réflexions utiles sur la mesure de la réputation. De Klout à Wikio en passant par Kred, la question des indicateurs de mesure est toujours d’actualité.

 

==> Réputation, influence et monétisation : peut-on (et doit-on) monétiser la réputation ? Si la réputation est une forme d’évaluation, peut-on s’en servir pour rétribuer ou monétiser des services ?...


==> 2011 l’odyssée d’une influence web versatile : bon résumé sur le concept d’influence et son utilisation à tout va sur le web. A lire avec  L’influence sur le web expliquée à ma grand-mère


==> Pourquoi mesure-t-on la notoriété sur le web mais rarement la réputation ? : notoriété, concept opératoire, VS réputation, concept interprétatif.


==> E-réputation : quels indicateurs de mesure ? : petit tour des indicateurs existant, de leurs limites, et de la nécessité de définir des objectifs pour mesurer la performance d’une action de gestion de l’e-réputation.


==> L’ultimate ranking top 100 des influenceurs de la mort : parce que fabriquer un outil de mesure ce n’est pas bien compliquer… Mais alors qu’en faire ensuite ?


==> Occupy Klout, les indignés du Klout : Klout, buzzword de 2011 ou outil sérieux ? Encore de nombreuses questions à son sujet…

 

 

Veille, outils et plates-formes


Parce que la veille est essentielle à l’e-réputation, et qu’elle dépend des plates-formes et repose sur des outils, voici une sélection d’articles sur le sujet.


Veille


==> Livre blanc collaboratif sur la veille : que dire… LE livre blanc sur la veille en 2011, avec une quarantaine de participants. Bref, si vous ne l’avez pas lu : foncez


==> Mettre en place la veille de votre e-réputation : une approche basique mais qui a le mérite de rappeler certains éléments essentiels de la mise en place d’une stratégie de veille.


==> Big Data : la nécessité d’un débat : le web se caractérise par ses grands chiffres et ses Big Datas. Mais au-delà du côté attrayant des outils, de leur traitement massif des données utilisateurs, il parait nécessaire de se questionner sur les méthodologies de traitement de ces données.


==> La veille est un métier, pas une compétence… : ou plutôt pas juste une compétence ! A lire avec Evolution du métier de veilleur et de ses compétences

 

==> Le réveil de la veille : prendre soin plutôt que de surveiller :  et si plutôt que surveiller sans intervenir, la veille en 2011-2012 s’axait un peu plus sur l’échange avec « ses sources » de veille ? A lire avec  Vers une veille en réseaux : de l’algorithme aux filtres humains ?

 

==> Vers une sanctuarisation du search ? : ou comment les possibilités de recherches sur les moteurs s’amenuisent.

 

 

Outils


==> Une veille de qualité à partir d'outils gratuits est-elle possible? Et si oui, comment? : question toujours intéressante tant l’utilisation des outils gratuits est courante en veille.


==> Google sort un outil vous permettant de gérer votre e-réputation : tout est dans le titre… A force de ne voir l’e-réputation que sous le prisme de Google, que se passera –t-il (pour les éditeurs) le jour où ils sortiront un outil professionnel de veille ?...

 

 

Plates-formes


==> Du branding aux kikoo tweets, où va la démocratisation de Twitter ? : N’avez pas remarqué que MPokora squat de plus en plus votre timeline ?! Quels impacts possibles de ce développement de Twitter et de l’arrivée de nouveaux utilisateurs ?!


==> Quels usages possibles de Google+ pour les entreprises ? : Google+, nouvelle plate-forme incontournable en 2011, et encore plus pour 2012 ?

 

 

La curation


2011 a été l’année de la curation… Buzzword ou non, ces pratiques s’approchent de la veille…

 

Alors : Curator = veilleur ? Ou à l’inverse, la curation c’est de la merde ?... Des questions plus larges à se poser de mon point de vue !

 

 

Marché de l’e-réputation

 

L’e-réputation est clairement passée en 2011, du côté des prestataires, d’une phase plutôt artisanale à des pratiques industrielles… Si cela peut paraitre bon pour le business, il n’empêche que cette industrialisation pose des questions quant à l’éthique de certaines pratiques et surtout à l’évolution même de ces pratiques : où est l’innovation si chacun ne vise que les résultats rapides ?


==> L’industrie de la réputation : où l’on parle d’industries de la réputation, de commensuration et de questions larges sur cette nouvelle industrie de la réputation.


==> La réputation n’a pas de prix, sauf pour votre prestataire : si un prestataire peut aujourd’hui chiffrer votre e-réputation c’est tout simplement parce qu’il a mis en place des processus qu’il peut évaluer en termes de bénéfices… En bref, des processus industriels !


==> La carte et le territoire de la réputation : Dans la continuité des 2 billets précédents, une réflexion sur la possible cartographie des agences d’e-réputation en France, et plus largement (à un niveau plus macro) des relations entre ces agences et les industries culturelles et de réputation.


==> E-réputation, industrie ou artisanat ? : plus centré sur le métier de gestionnaire d’e-réputation, cet article soulève certaines interrogations liées au développement du marché de la réputation…


==> Une assurance pas tout risque pour protéger votre e-réputation : Car qui dit industrialisation, dit offres packagées… Et tentatives pour gagner (plus) d’argent sur le dos de l’incompréhension…


==> Les Twittos sponsorisés sont-ils des vendus sans scrupules ? : dans la lignée de l’industrialisation du web : les internautes, nouveaux prolétaires ?!... Un billet d’humeur un peu violent mais qui soulève de vraies questions sur certaines pratiques.


 

Livres


L’e-réputation devient un sujet au-delà du web. Si 2010 a amené les « médias traditionnels » à s’intéresser à ce concept et ses enjeux, 2011 est l’année où l’édition s’est lancée dans l’e-réputation. L’année dernière plusieurs ouvrages sont donc sortis sur l’e-réputation et l’identité numérique. 3 ont retenus mon attention :


==>Bien gérer sa réputation sur Internet, E-réputation personnelle : mode d'emploi d’Anthony Babkine, Mounira Hamdi et Nabila Moumen : ouvrage didactique pour commencer à s’intéresser au concept et plus particulièrement à la gestion de l’identité numérique (et auquel j’ai participé).


==>Identité numérique et e-réputation :  là-aussi un ouvrage didactique pour aborder le concept simplement. Avec de plus certaines interrogations informationnelles propres à Olivier Ertzscheid, et surtout une auto-production universitaire !


==>E-réputation : Stratégies d’influence sur Internet :  Ce livre d’Edouard Fillias et d’Alexandre Villeneuve est orienté entreprise et propose surtout une belle vue d’ensemble du sujet, avec de nombreux cas d’écoles et apports pragmatiques. Un bon résumé du concept en 2011, à lire pour approfondir sa vision du sujet.


 

Sur ce, je vous laisse avec 40 liens pour vous remémorer l’année 2011 et bien commencer l’année 2012. Ne pouvant pas tout repérer et lire (et avec encore beaucoup de stocks), n’hésitez pas à proposer d’autres billets en commentaires !

 

Je vous souhaite une belle et heureuse année 2012 emplie de réussites dans vos projets personnels et professionnels !

Partager cet article

Published by Camille A - dans Rayon Actualité
commenter cet article

commentaires

Cadde... Quoi?!

  • : CaddE-Réputation
  • CaddE-Réputation
  • : Blog traitant de l'E-Réputation et des moyens de la surveiller : outils, méthodes, actualités... Venez faire vos courses chez nous!
  • Contact

Rechercher

Gazouillis

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog