Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2008 4 09 /10 /octobre /2008 18:12

L'e-réputation de votre organisation doit être surveillée pour une raison simple : que vous le vouliez ou non, elle existe. Ne pas la prendre en compte peut parfois amener à des résultats désastreux pour votre organisation, mais aussi pour de nombreux autres acteurs économiques.
En témoigne ce mini-séisme boursier arrivé à la mi-septembre 2008....

Par un incroyable concours de circonstances, la compagnie aérienne United Airlines (UAL), a subi une descente aux enfers causée par des sites d'informations en ligne, dont une dépêche ancienne a été reprise en chaîne jusqu'à causer un effondrement du cours de la bourse.


Les faits :


Le 7 septembre 2008 un internaute américain se rend sur son site d'actualité favori le Sun Sentinel (rattaché au Chicago Tribune ). Au hasard de sa navigation il trouve dans leurs archives un billet datant de 2002 dans lequel il est annoncé la procédure de mise sous contrôle judiciaire de la société United Airlines.

 

A partir de là le processus se met en marche :

 

  • étant donné le peu de fréquentation du site à ce moment là, l'article passe dans la catégorie « most read news » et le Sun Sentinel l'affiche à la une ;

  • quelques secondes plus tard le robot Google passe sur le site, aspire l'article, et le met en une des actualités de Google News ;

  • un journaliste d'une agence de presse américaine découvre en temps réel cette nouvelle (qui dans une ambiance de crise économique lui apparaît comme un scoop) et la diffuse à de nombreux quotidiens et médias américains.

 

Les conséquences :


Le cours de bourse de United Airlines s'effondre et va perdre plus de 75% de sa valeur. De plus, cette nouvelle crée une réelle déstabilisation à Wall Street forçant les autorités boursières à réagir....

Actuellement les torts sont toujours partagés, le journaliste renvoyant la balle à Google, qui la renvoi au Sun Sentinel, etc....

Une question que l'on peut aussi se poser est la suivante : si United Airlines avait mis en place une veille efficace de son e-réputation (notamment repérer tous les articles de presse en ligne à son sujet), aurait-elle put éviter un tel séisme financier ?

 

Plus d'infos (pour les anglophones) ici : www.tribune.com/pressroom/releases/2008/09102008.html

Partager cet article

Published by Alloing - Matmati - Taharifera - dans Rayon Actualité
commenter cet article

commentaires

Le nouveau blog!

Le nouveau blog : cadderep.hypotheses.org

 

Rechercher

Gazouillis