Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 13:38

MoteurCollaboratif.jpgSwicki est un moteur de recherche collaboratif : pour une requête donnée, la communauté d’utilisateurs peut voter afin de faire remonter certains résultats ou encore ajouter des commentaires. Au-delà de ces fonctionnalités, Swicki permet aussi de créer son propre moteur de recherche, de l’intégrer à une page web, et donc de faire participer une communauté particulière. Voyons comment…


 

 

 

 

 

 

Si avec Google CSE vous pouvez créer votre propre moteur de recherche social, avec Swicki vous pouvez vous tourner vers le collaboratif. L’outil se révèle en effet intéressant pour, pourquoi pas, une utilisation en interne à votre en entreprise, ou dans une communauté bien identifiée et traitant d’un sujet particulier (veilleurs, chercheurs, ingénieurs, etc.).

 

 

De manière générale, et sans avoir à créer votre moteur, Swicki se présente de la manière suivante :


Swicki1-1.jpg


Pour une requête donnée vous pouvez donc voter, commenter voir proposer de nouveaux résultats et ce afin d’enrichir le moteur.


Swicki1-2.jpg


 

Le tout sans inscription préalable : Swicki enregistre automatiquement les différents votes ou commentaires.


Mais si une collaboration à grande échelle sur le web, pour une quantité énorme de données et de sources peut paraitre utopique, intégrer Swicki à votre blog/site/forum ou votre intranet/RSE en interne s’avère plus intéressant. Cela permettra notamment de se désintoxiquer de Google et de sa hiérarchisation des résultats.


Qui plus est si les résultats que votre moteur met en avant son enrichis par votre communauté !

 

Voyons comment…


 

Etape 1 : définir votre sujet

 

Après vous êtes rendu sur la page de création d’un moteur, vous pouvez proposer un nom (qui ne doit pas déjà exister), le sujet de votre moteur, et choisir son mode de présentation sur la page web qui l’accueillera (voir si vous souhaitez avoir des vidéos plutôt que des mots-clés qui s’affichent).


Swicki1.jpg

 

 

Etape 2 : présentation du moteur

 

Ensuite, vous pouvez proposer des mots-clés (5 minimum et 15 maximum) qui d’une part serviront à décrire votre moteur, et qui d’autre part apparaitrons sous celui-ci pour permettre une recherche rapide.


Swicki vous propose aussi de customiser le moteur afin, par exemple, de l’intégrer au mieux au design de votre site ou de le « brander » aux couleurs de votre organisation.


Swicki2.jpg


 

Etape 3 : intégrer des sources

 

Tout comme Google CSE, Swicki propose d’intégrer des sources afin de chercher en priorité sur celles-ci. Si cette option n’est pas obligatoire, elle est tout de même conseillée pour réduire le champ de vos recherches et ainsi obtenir des résultats plus ciblés.


Contrairement à Google, les possibilités sont moins élevées, mais aussi moins complexes (dans l’utilisation de requêtes, de la dialectique propre au moteur, etc.).


En l’occurrence vous pouvez :

==> Proposer une recherche sur votre site

==> Inscrire jusqu’à 50 URLs de sources (Swicki fonctionnant avec le principe de requête site :)

==> Exclure certaines URLs qui produisent du bruit dans vos recherches

==> Choisir d’intégrer des résultats considérés comme « adultes » (mais cela reste vraiment optionnel, surtout dans le cadre d’un intranet ou d’un blog de veille d’entreprise )

 

Swicki3.jpg


 

Etape 4 : intégrer des flux RSS


Vous pouvez inscrire manuellement jusqu’à 50 flux RSS dans votre moteur, ou laisser Swicki les détecter automatiquement.


Swicki4.jpg


L’intérêt étant que vous pouvez proposer des flux différents des URLs précédentes, et ainsi permettre au moteur de s’enrichir automatiquement sur des recherches liées à l’actualité (sites de presse en ligne) par exemple.


 

Etape 5 : intégrer des éléments multimédias

 

Swicki offre la possibilité :


==> D’intégrer des images aux résultats, en provenance notamment de Google Images. Si vous choisissez Flickr, vous pouvez inscrire l’adresse mail d’un compte afin que le moteur aille chercher en priorité des images dans celui-ci. Pratique encore une fois dans le cadre d’une veille collaborative pour rebondir sur des ressources déjà collectées


==> D’intégrer des vidéos, en provenance de YouTube notamment.

 

Swicki5.jpg

 

Etape 6 (bonus) : retirer la publicité

 

Si Google et d’autres moteurs ont la fâcheuse tendance à vous abreuvez de pubs, Swicki propose (si votre objectif n’est pas de générer des bénéfices avec votre moteur ou site) de retirer la publicité des résultats du moteur.

 

Swicki6.jpg


Pratique et reposant !


 

Etape 7 : intégrer votre moteur

 

Une fois ces étapes terminées, Swicki demande une description plus précise du moteur. Puis vous envoie vers une page où il faut vous inscrire afin d’obtenir les codes pour intégrer votre moteur à une page web.


Par défaut, le moteur reste accessible à tous, comme dans l’exemple ci-dessous. Vous pouvez, bien entendu, demander à ce qu’il soit masqué.


Swicki7.jpg

 

Soulignons bien que les résultats ne sont pas ceux visibles sur le moteur généraliste de Swicki ! Les votes et commentaires sont propres au moteur que vous venez de construire.

 

De plus, vous pouvez intégrer ce moteur à votre Netvibes, ou encore envoyer les résultats par e-mail, voir même intégrer le moteur à votre navigateur. Et observer sur votre page le volume de requêtes sur votre moteur.


A noter, que Swicki propose une page Directory, pour accéder à l’ensemble des moteurs déjà créés (dont le vôtre au final, si il est public). Très utile pour trouver des moteurs déjà existant et pertinents, ou pour attirer de nouveaux collaborateurs afin d’enrichir vos résultats.


 

Au final…

 

Si ce moteur « fait maison » peut s’avérer moins performant que d’autres du même acabit (comme Google CSE donc), il prend tout son intérêt par le travail collaboratif qu’il permet.


Dans le cadre d’une veille collaborative, et en fonction du nombre de participants, il faut quelques jours ou semaines pour arriver à un tri et une hiérarchisation intéressante des résultats. Et là est alors tout l’intérêt car c’est par l’utilisation et la participation que se fait le classement des résultats, non pas seulement en fonction de critères algorithmiques ou en fonction de vos contacts sur les réseaux sociaux.


Swicki devient alors un premier pas vers la veille collaborative, et permet réellement d’obtenir des résultats « pertinents », dans le sens où la pertinence née ici du vote et des commentaires.

 

A noter que Swicki n’est pas un nouveau moteur, les deux Christophe en ayant déjà parlé ici ou … en 2005 ! Mais son développement, l’enrichissement qu’il a au passage pu avoir par les internautes, méritait qu’on le représente.

 

Et vous, comment utiliseriez-vous Swicki pour votre veille ? Connaissez-vous d’autres outils u même type ?

 

Partager cet article

commentaires

Le nouveau blog!

Le nouveau blog : cadderep.hypotheses.org

 

Rechercher

Gazouillis