Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 17:07
http://www.formspring.me/images/logo_small.pngFormspring et Onioning sont  deux des nouveautés 2.0 de ce début d’année. Le principe de ces outils est simple : permettre anonymement à des internautes de poser des
http://onioning.com/images/logo.pngquestions à un autre internaute. Même si cantonnés pour l’instant aux individus, ces deux outils peuvent être utiles pour instaurer un dialogue entre une marque et les internautes…

 


 


Onioning/Formspring et e-réputation : quel(s) rapport(s) ?!


 

Concrètement, voici quelques pistes d’utilisations de ces deux outils dans le cadre d’une stratégie de gestion de la réputation en ligne d’une organisation. Bien entendu, ces outils paraissent de prime abord plus utiles à de petites entreprises n’ayant pas les moyens d’investir dans des plateformes conversationnelles, plutôt qu’à des marques du CAC 40… Quoique ?


 

==> Mettre en place un service après-vente 2.0 : permettre aux internautes de poser des questions techniques sur un produit ou un service. Associés à Twitter, Formspring/Onioning peuvent jouer le rôle de FAQ ou de SAV en servant d’interface entre un spécialiste de l’entreprise et les internautes.


==> Faire dialoguer un représentant de la marque : lorsque certaines entreprises ou marques sont incarnées aux yeux du grand public par une personne physique (voir un personnage fictif), Formspring/Onioning peuvent être un bon moyen de lancer un « chat » entre les internautes et cette personne.


==> Développer et démontrer son expertise : là où les forums (par exemple) permettent de poser des questions et d’obtenir des réponses de personnes souvent non-identifiées, Onioning et Formspring  rendent identifiables les experts qui répondent aux questions. Cela peut, par exemple, être un bon moyen de se faire connaitre dans un domaine particulier, ou de devenir une ressource « incontournable ».


==> Lancer un buzz/jeu-concours : intégrer ces deux outils dans un jeu de questions/réponses, ou encore pour faire gagner un concours peut être envisagé.


==> Gagner en visibilité : les questions/réponses étant apparemment déjà référencées par les moteurs de recherches, ces deux outils peuvent être un bon moyen de gagner en visibilité sur des questions et problématiques concernant votre entreprise/produit/service.


==> Veiller sur le discours des internautes : même si Formspring/Onioning  sont encore très « égocentrés » (des questions sur moi et pour moi), et dans l’hypothèse où l’usage de ces outils se développe, il parait intéressant de les mettre en surveillance. En effet, ces outils peuvent permettre de mieux cibler le profil de certains internautes, ou encore de repérer des propos positifs ou négatifs sur une marque (avec des questions du type : « quel est ton téléphone préféré », etc.). A noter que de nombreux petits malins ont déjà créés leurs comptes avec des noms de marques, à surveiller donc !

 

 


Onioning et Formspring : fonctionnement


 

Les deux outils fonctionnent sensiblement de la même manière. Les points intéressants à retenir sont :


==> La modération a priori des questions


==> La possibilité de bloquer certains « interviewers » (sûrement avec l’adresse IP ?!)


==> Les questions, comme les réponses, n’ont pas de volume limité pour Formspring. Onioning est limité à 300 caractères pour les questions.


==> Ces deux outils se présentent comme des réseaux sociaux sur lesquels on peut suivre des comptes, et donc in fine créer une communauté (d’experts par exemple)


==> Onioning et Formspring offrent la possibilité de « brander » votre page, ainsi que d’y ajouter des liens vers vos divers profils

 


 

Après une inscription par mail, vous pouvez configurer vos profils :

 


ForOnion1.jpg

 


 

A noter qu’Onioning permet de se loguer directement avec Twitter. Formspring propose quant à lui plus de possibilités :

 


ForOnion3.jpg

 



Comme dit plus haut, ces deux outils vous permettent de configurer l’apparence, l’esthétique de votre compte (ici Formspring) :

 


 

ForOnion2.jpg

 

Concrètement les deux interfaces visibles par les internautes se présentent comme cela :

 


 

ForOnion4

 



Au niveau de l’utilisateur, l’interface pour gérer les questions est relativement simple, ici pour Formspring :



ForOnion5.jpg



Contrairement à Onioning, Formspring vous permet de bloquer directement un « interviewer », voir de le passer en spam…

 

 

 


Deux choses intéressantes et propres à chaque outil à noter :



==> Onioning permet une recherche de mots-clés dans les questions posées sur les comptes publics du réseau


 

ForOnion6.jpg

 



==> Formspring permet quant à lui de générer un widget directement intégrable à votre site/blog. Ce qui, en l’occurrence, s’avère vraiment pratique dans l’idée d’un FAQ :


 

ForOnion7.jpg

 



Au final : Formspring pour les organisations souhaitant engager un dialogue ou positionner leur expertise



Formspring est clairement l’outil le plus adéquat pour une organisation, que ce soit au niveau de ses fonctionnalités de modération, aussi bien que par son interface. Onioning est résolument plus tourné vers un public d’adolescent (les « kikoulol »)…

 


Cet outil peut donc être vu comme un premier pas intéressant vers la mise en place d’un dialogue avec les internautes (fans ou détracteurs d’une marque), avant par exemple la mise en place de plateformes dédiées comme FeedBack 2.0 ou encore TalkSpirit. Il peut même être un bon indicateur : est-ce que votre expertise, vos produits, vos services peuvent susciter des interrogations amenant à des discussions constructives ? Car si le web 2.0 se démarque par un usage conversationnel, usage qui peut (s’il est utilisé à bon escient) impacter votre e-réputation, il n’est pas dit que chaque organisation ait une identité assez forte pour dialoguer avec les internautes.


L’un des avantages de Formspring et d’Onioning est de garder l’idée d’anonymat, présente aussi dans les commentaires de blogs/sites ou les forums (même si, bien évidemment, l’adresse IP rend cet anonymat bien relatif). Chaque internaute peut donc  se permettre un ton ou des questions qu’il n’oserait peut-être pas employer face à votre service après-vente.

 


Il est au passage intéressant de noter un certain changement de paradigme que ces outils amènent : là où dans les réseaux traditionnels c’est à l’utilisateur de se présenter, de fournir les informations qui lui paraissent pertinentes pour s’intégrer au mieux dans une communauté, Formspring et Onioning définissent une nouvelle scénarisation de l’information où l’on se fait questionner pour se dévoiler. L’internaute (ou la marque) n’essaye plus de susciter l’intérêt en présentant certaines informations, mais il laisse aux autres le soin de choisir le prisme et le type d’informations qu’ils souhaitent connaître.

 

En bref, pour une entreprise, chaque internaute devient un journaliste potentiel, et pour les individus : qui n’a pas déjà souhaité être interviewé ?...

 

 


Et vous : connaissez-vous et utilisez-vous Formspring (ou Onioning) ?! Pensez-vous que ces outils peuvent être réellement efficaces pour une organisation ?!

Partager cet article

commentaires

Le nouveau blog!

Le nouveau blog : cadderep.hypotheses.org

 

Rechercher

Gazouillis