Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 15:21

Judiciarisation.jpgVoici la vidéo d'un débat réalisée sur le plateau (tout nouveau) de HR Channel le mois dernier. Le sujet : faut-il faire appel à des recours judiciaires lorsque l'e-réputation d'une organisation (ou d'un particulier) est entachée sur le web ?



 

 

Ce plateau a réuni plusieurs intervenants/spécialistes dans leurs domaines : Vincent Berthelot (organisateur du plateau), Fadhila Brahimi, Anthony Poncier, Franck La Pinta, Ziryeb Marouf, Olivier Iteanu et moi-même. Le tout animé de manière très professionnelle (et oui, les web TV sont souvent de meilleure qualité que la TV classique) par Frédéric Bascuñana.



 

 



 

Ce que je retiens de ce plateau :


==> Les organisations sont encore « perdues » face au phénomène du web dit conversationnel, et ont parfois tendance à vouloir réguler les propos tenus à leur encontre en se référant aux usages "d'antan" (c'est à dire qui perdent de leur crédibilité sur le web). A savoir : la mise en demeure, le procès, etc.


==> Rien ne sert de créer des plateformes dédiées en cas de crise si l'ensemble des internautes s'expriment ailleurs. Ce qui me fait penser au passage que je lis souvent des propos comme « participez aux conversations des internautes : créez une page Facebook ou autre ».... Ah ! Alors pour participer il faut créer un espace propre et ne pas aller là où sont réellement les discussions ?! Antagonisme courant...


==> Les internautes sont de plus en plus demandeurs de « vérité ». Aujourd'hui les organisations doivent être transparentes au maximum pour éviter tout départ de crise. Une rumeur naît souvent d'une faille dans la communication d'une organisation.


Et d'un point de vue personnel, j'essaierais la prochaine foi de plus « m'imposer » pour développer mon discours :-)



Bon visionnage et n'hésitez pas à enrichir ce débat ?!

Partager cet article

Published by Camille A - dans Rayon Actualité
commenter cet article

commentaires

Anthony Poncier 15/04/2010 15:46


Salut Camille,

je reviens sur ton deuxième point, puisqu'on a eu rapidement l'échange sur le plateau.

Si la conversation existe, il ne s'agit pas de créer un nouveau lieu (surtout si ça dérape ou qu'il y a une crise).

Mais si on a créé ce lieu auparavant et que la discussion est déjà vivante dessus, c'est là que les gens irons plutôt que s'éparpiller partout. On fonde une communauté avec tous les avantages que
cela comporte pour une marque.

C'est pourquoi les américains font la différence entre community manager et conversation/social media manager.

Les deux sont complémentaires d'ailleurs.

Voilà pour un complément rapide, mais je suis sûr qu'on pourra en rediscuter plus à fond quand on se recroisera.

Et sinon concernant les manifs : le parcours est discuté auparavant et fléché, sauf si c'est une manif sauvage ;-)


Camille A 15/04/2010 17:04



Salut Anthony, merci pour ton commentaire


 


Effectivement, mieux vaut être proactif et fédérer à l'avance sa communauté, afin ensuite d'être réactif et surtout soutenu par celle-ci en cas de crise. J'avoue que j'adhère à cette idée de
community VS conversation. Mais au-delà, la segmentation n'est pas là encore trop "dangereuse" (au niveau du temps de réaction en interne) ?!


 


Et le web permet justement à chacun de baliser sa manifestation, de ne pas être contraint à suivre le chemin habituel ! Mais pour combien de temps encore ?...


 


Au plaisir d'en rediscuter ensemble prochainement


 


 



Le nouveau blog!

Le nouveau blog : cadderep.hypotheses.org

 

Rechercher

Gazouillis