14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 13:39

 

VeilleFacebook5.pngPlus besoins de présenter l'importance de Facebook dans la mise en place d'une stratégie de gestion de la réputation en ligne. Même si il n'est pas obligatoire de diffuser des messages par le biais de cette plateforme, il paraît tout de même intéressant de rechercher des informations sur celles-ci, d'analyser le discours des internautes concernant un sujet ou une organisation. Mais, par essence, Facebook est une plateforme fermée, et principalement en ce qui concerne les profils des utilisateurs de ce services. Voici 5 outils visant à faciliter la recherche d'informations sur ce support.

 

 

 

Nous ferons deux différences ici : le recherche de groupes et pages fans (relativement aisée car publics la plupart du temps). Et la recherche d'informations, qui va nous intéresser plus spécifiquement, provenant de profils d'utilisateurs, et nécessitant certains outils présentés ci-dessous.

 

N'oublions pas, cependant, qu'avant d'utiliser n'importe quel outil de veille/recherche, il faut se poser les bonnes questions. Un article de Kamablog revient très justement sur la mise en place d'une stratégie de veille d'opinion sur Facebook, les bonnes questions à se poser, etc.

 

 

 

Pourquoi veiller sur les profils Facebook des utilisateurs ?

 

 

 

Plusieurs raisons (non exhaustives) :


 

==> Chercher des avis/opinions sur une organisation, afin de se donner une idée (et seulement une idée car ces opinions ne sont pas représentatifs) de ce que les internautes en pensent.

 

==> Repérer éventuellement les acharnés, les vrais fans ou encore les profils les plus prolixes sur le sujet qui vous intéresse

 

==> Vérifier si votre compte est bien cloisonné, et qu'il n'apparaît donc pas dans les résultats de recherche

 

==> Préparer des stratégies de réponses aux critiques les plus vives, ou encore rebondir sur les suggestions des utilisateurs (qui n'ont peut-être pas conscience la plupart du temps d'être observables, et qui peuvent donc s'exprimer sans trop de retenue).

 

==> Pour les adeptes de l'intelligence économique, affiner sa stratégie de social engineering...

 

 

 

Les outils


 

==> Le moteur de recherche Facebook

 

 

Après inscription, Facebook propose un moteur de recherche relativement efficace, et permettant de rechercher un mot-clé dans les pages, les groupes, les applications, les événements, et les profils ouverts des utilisateurs. Et ce, grâce à la barre de navigation située à gauche des résultats de recherche :

 

 

VeilleFacebook1.jpg


 

L'avantage ici est de pouvoir voir les commentaires d'amis inscrits à la suite du message citant votre mot-clé. De plus, Facebook propose d'affiner les recherches en fonction de la langue, mais aussi du type de publications : liens (pratique pour mesurer les réactions et la diffusion d'un lien vers une source spécifique), mises à jour et publications sur le « mur » (par défaut), et enfin les articles postés par les utilisateurs (plus rares en général).

 

Seul inconvénient : le classement par ordre chronologique typique de Facebook, qui nécessite soit un veille manuelle quotidienne, soit énormément de clics pour survoler l'ensemble des contributions (et plus l'organisation est médiatisée, plus le travail est laborieux).

 

 

 

==> Openbook

 

 

Openbook est un moteur de recherche dédié aux profils d'utilisateurs (aux statuts publics).

 

Avec beaucoup moins de fonctionnalités que le moteur interne de Facebook, la simplicité de son ergonomie permet néanmoins de visualiser rapidement (et par ordre chronologique) les résultats voulus.

La recherche est ici en temps réel (calquée sur les résultats du moteur interne), et il est proposé une distinction entre profils d'hommes et de femmes (mais il s'agit plus ici d'un gadget).

 

 

VeilleFacebook2

 

 

A rappeler que cet outil a été créé spécialement pour mettre en garde les utilisateurs de Facebook des risques liés à la mauvaise gestion de leur confidentialité sur cette plateforme...

 

 

 

==> Kurrently

 

Kurrently est un méta-moteur qui n'est pas complètement dédié à Facebook, puisqu'il permet aussi de chercher sur Twitter, Google ou encore YouTube...

 

Les recherches sur Facebook sont néanmoins les plus intéressantes puisqu'elles aussi en temps réel.

 

 

VeilleFacebook4.jpg


 

Et autre avantage indéniable de cet outil : la possibilité de s'abonner au flux RSS des requêtes voulues !

 


 

==> Facepinch

 

Facepinch propose, comme les outils précédent, de rechercher des mots-clés directement dans les profils ouverts d'utilisateurs. Et ce avec un décalage d'un à deux jours (inintéressant donc pour du « temps réel », mais pratique pour une recherche rétrospective).

 

 

VeilleFacebook3.jpg


 

Au-delà, et spécialement pour les anglophones, cet outil propose des classements : des « likes » les plus cliqués (des idées de buzz en perspective), des sujets les plus plébiscités, des recherches les plus effectuées sur Facebook, ou encore les dernières photos mises en lignes sur certains profils (ce qui est amusant, mais inquiétant pour ces personnes).

 

 

 

==> Booshaka

 

Même concept donc que les outils précédent, à la différence que Booshaka recherche aussi dans les groupes et pages fans Facebook, permettant ainsi une recherche plus large. A noter que ce moteur ne permet pas un tri par langues, ce qui peut rapidement embrouiller les recherches si les mots-clés sont en anglais...

 

 

 

 

Au final...

 

Ces outils ne sont pas les seuls, de nombreux méta-moteurs intègrent la recherche sur Facebook. Le fait qu'ils soient dédiés à la question est néanmoins intéressant, surtout au niveau de la confidentialité... Car toute la question est là : la plupart des utilisateurs voient Facebook comme un lieu « intime » (ou « extime »), sur lequel ils peuvent s'exprimer comme bon leur semble...

 

Quid de la diffamation pour des propos tenus sur un profil et accessible depuis ce type d'outils ?

 

Une entreprise peut-elle réellement rebondir sur les propos tenus sur des profils utilisateurs « fermés » ? Car il s'agit la plupart du temps d'une mauvaise configuration du profil plus que d'une réelle volonté d'exprimer haut et fort son avis... Les internautes attendent-ils une intervention de l'organisation dont-ils parlent, ou souhaitent-ils rester dans le cercle de « l'intime » de peur de se sentir observés ?

 

Dans tous les cas, ces outils vous permettront d'apprécier le volume (la qualité... et l'orthographe :-)) des échanges entre utilisateurs concernant votre organisation sur cette plate-forme qui, si elle n'est pas une finalité de toute action de social media, reste tout de même un vivier d'idées, d'opinons et d'échanges toujours utiles pour s'inspirer et mieux comprendre le comportement, les usages et les attentes de vos « cibles ».

 

 

 

Quelle est l'utilité pour vous de ce type d'outils ? Pensez-vous qu'une veille par le biais de ces outils devient éthiquement plus sensible (car touchant à la vie privée) ?

Partager cet article

commentaires

Gautier Barbe 14/09/2010


Merci pour ces outils ! Je ne connaissais pas Booshaka et Facepinch. Tu dis que la recherche des groupes ou fan page est plus aisée mais je bloque toujours sur un point :

Être averti de la naissance d'un nouveau groupe sur Facebook. La création de ces derniers n'est pas datée et un tri pour ordre chronologique est impossible via le moteur FB. Je trouve que ça manque
et à ma connaissance aucun outil gratuit ne le propose.

Bon aprèm !


Denis 17/09/2010


Savez-vous sur quelle application s'appuie OpenBook ?


Cadde... Quoi?!

  • : CaddE-Réputation
  • CaddE-Réputation
  • : Blog traitant de l'E-Réputation et des moyens de la surveiller : outils, méthodes, actualités... Venez faire vos courses chez nous!
  • Contact

LE livre!

Developper presence internet

Rechercher

Gazouillis

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog